Rubrique | La Une, Société

Carte scolaire : une centaine de postes menacés dans le Cher

Publié le 23 février 2012 par Axelle REBOUX

BOURGES (18). Enseignants et parents d’élèves étaient hier, en fin d’après-midi, dans la rue pour exprimer leur défiance à l’égard de la carte scolaire prévoyant une centaine de suppressions de postes dans le Cher. Les grilles de l’Inspection Académique du Cher sont restées désespérément closes.

37 postes dans les écoles primaires, 27,5 postes dans les collèges, 15 postes dans les lycées généraux et technologiques et 19 postes dans les lycées professionnels : la saignée prévue par la carte scolaire dans le département du Cher  apparaît inacceptable aux yeux de nombre d’enseignants et de parents d’élèves.

Dans une ambiance chaleureuse et presque survoltée, les manifestants réunis dans un premier temps place Cujas, se sont échauffés en s’adonnant au  haka des All Black, et en agitant un thermomètre géant, ou encore une couronne de fleurs mortuaire. Une réponse presque “carnavalesque” à ce qu’ils nomment “la casse de l’Education Nationale”.

Alors que ce n’était pas prévu, les enseignants et nombreux parents d’élèves se sont ensuite dirigés vers l’inspection d’Académie. Les enfants mobilisés eux-aussi ont été sollicités pour “un atelier collage” d’autocollants sur les marches. Ils s’en sont donnés à cœur joie tandis que les adultes tambourinaient au rideau de fer baissé et cadenassé de l’inspection (un symbole?).

La manifestation était organisée par plusieurs syndicats d’enseignants et organisations de parents d’élèves. Le Parti Socialiste du Cher ainsi que le Parti Communiste du Cher avaient également appelé à la mobilisation.

Dans les rangs des manifestants se trouvaient notamment M. Yannick Bedin (conseiller municipal de Bourges, PCF), Mme Irène Félix (vice-présidente du Conseil Général du Cher, PS) ou encore M. Yann Galut (vice-président du Conseil Général du Cher, PS) ainsi que Mme Agès Sinsoulier-Bigot (Conseillère Régionale du Centre, PS).

On notera en revanche l’absence du maire adjoint de Bourges, M. Philippe Bensac (Nouveau Centre) qui avait publié la veille une lettre ouverte, demandant le maintient d’un poste d’enseignant à l’école primaire de Menetou-Salon.

Le département du Cher n’est pas le seul à être touché par cette carte scolaire : dans l’académie d’Orléans-Tours, ce sont 437 suppressions qui sont prévues alors qu’au niveau national plus de 12.000 postes d’enseignants devraient être supprimés à la rentrée scolaire de septembre 2012.

Partagez !
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Blogosphere
  • email
  • Identi.ca
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • RSS
  • Tumblr
  • Wikio FR

0 Commentaire(s) pour cet article

1 Trackbacks For This Post

  1. RWR 12-18 mars 2012 | centrOscope Says:

    […] Ailleurs, dans le Loir-et-Cher, les collèges vont perdre 19,5 postes. Dans le Cher, ce sera une centaine de postes en moins dans les écoles primaires, collèges et […]

Proposer une information additionnelle ou laisser un commentaire éclairé à cet article.



Advertise Here

Galerie centrOscope

Visionner toutes les photos

Liens amis