Fansolo: un retour en héros à Orléans

Publié le 08 octobre 2011 par Jean-Michel PINON

ORLÉANS (45). La Cour de Cassation a rendu dans l’affaire « Fansolo» contre le maire d’Orléans M. Serge Grouard, un arrêt qui confirme la jurisprudence actuelle. La plus haute instance de l’ordre judiciaire français rappelle en effet solennellement que les éventuels abus de la liberté d’expression pour des blogs, webzines ou journaux ne sauraient relever de la responsabilité civile mais de la loi sur la liberté de la presse.


Fansolo de retour à Orléans par rue89 (vidéo de Mourad Guichard)

Du statut de martyr de la liberté d’expression et de la liberté de la presse en Région Centre, Antoine Bardet, dit « Fansolo » est passé à celui de véritable héros, tant son histoire est perçue par de nombreux observateurs comme « la victoire du pot de terre contre le pot de fer ».

En 2008, Antoine Bardet avait créé un site parodique “Fansolo” consacré au maire sortant d’Orléans M. Serge Grouard. Maniant souvent avec talent la dérision, la blague de potache et la gentille moquerie dans la tradition des “Guignols de l’info”, le site Orléanais avait eu son petit succès d’estime que M. Grouard n’avait pas du tout apprécié.

Après sa réélection, Serge Grouard avait déposé plainte non pas sur un fait précis de diffamation ou d’injure mais sur la globalité du site pour « dénigrement ». Pour cela, le maire d’Orléans avait usé d’une subtilité juridique en invoquant la responsabilité civile d’Antoine Bardet et non la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse qui ne lui était a priori pas favorable en l’absence d’éléments susceptibles de constituer un abus de liberté.

Les ficelles n’étaient apparemment pas trop grosses. Alors même que la jurisprudence était déjà bien établie et considérait que les écrits de blogs relevaient de loi sur la liberté de la presse, le Tribunal de Grande Instance et la Cour d’Appel d’Orléans avaient écarté ce moyen de droit évident et incontestable pour condamner lourdement M. Bardet.

Sur son compte Twitter, le célèbre avocat Maître Eolas a d’ailleurs salué avec la décision de la Cour de Cassation, une « excellente nouvelle sur le front de la liberté d’expression », mais a précisé que cet arrêt ne faisait que confirmer la jurisprudence actuelle.

Comme l’a relevé le site Chat de Gouttière, la Cour de Cassation a estimé qu’il y avait  «des raisons sérieuses d’émettre un doute objectif s’agissant de l’impartialité de la Cour d’Appel et caractérisant ainsi la violation du principe d’impartialité objective consacré par l’article 6 § 1 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme ». 

Soulagement

 

En Région Centre, la victoire d’Antoine Bardet est unanimement saluée par les blogueurs. Le blog de Circé évoque non sans émotion « trois années de procédures abusives menées par un Maire qui n’a eu de cesse de laminer le blogueur potache qui avait osé le moquer, lui, sa “Seigneurie” ».

Même expression de soulagement pour le site Place de l’Etape sur lequel on peut lire : « après avoir été successivement déconsidéré, sanctionné, condamné, après s’être vu empêché d’occuper un nouvel emploi du fait de ses déboires judiciaires, après avoir dû quitter Orléans, avec femme et enfants, Antoine est pleinement réhabilité dans son honneur et dans son droit. » 

Le Webzine participatif Côté Boulevard qui a été parmi les premiers à réagir évoque la pugnacité d’Antoine Bardet : « Je me souviens qu’au début de la procédure, Fansolo avait déclaré à la presse  “je crois en la justice de mon pays”. J’avais pris la remarque pour une boutade. Finalement il avait raison ».

Relatant l’affaire depuis le début, Polyborus du site Les amis de Fuzolus (clin d’oeil ironique à un avocat de Serge Grouard qui avait écorché ainsi le pseudo de « Fansolo ») souligne la « rigueur morale exemplaire » des juges de la Cour de cassation.

Sur son blog tourangeau, Matfanus estime néanmoins que « ce jugement ne réparera sûrement jamais le tort causé par le maire d’Orléans à notre ami blogueur ». Bien que le Maire d’Orléans ait été condamné à rembourser les frais de procès, Antoine Bardet a vu sa vie professionnelle brisée et sa vie privée bouleversée en ayant été obligé de s’exiler en hors de la Région Centre. Polyborus évoque un montant de 29.000 euros de frais de justice, sans compter les frais induits par la saisine de la Cour de Cassation.

La liberté de la presse malmenée à Orléans ?

 

C’est finalement de Seine-Saint-Denis que viendra la phrase qui résume un sentiment général sur les décisions prises par le Tribunal et la Cour d’Appel d’Orléans : « En 2011 en France, les baron­nies locales voient tou­jours d’un mau­vais œil la liberté de cer­tains blogs locaux », peut-on lire sur Monaulnay.com.

Ayant suivi l’affaire depuis le début, le journaliste Mourad Guichard fait état dans un article pour Rue89, d’un climat très particulier régnant dans la principale ville du Loiret. «  Le blog désactivé depuis la fin mars 2008 est alors hébergé par Reporters sans frontières (RSF) au même titre que les blogs… d’opposants chinois », écrit le journaliste.

Évoquant une « ville aux relents balzaciens », Mourad Guichard étaye son propos des déclarations de l’épouse d’Antoine Bardet : « Je suis d’Orléans, je connais bien le système de réseaux qui tiennent la ville. Ici règne un mélange de connivence et d’inféodation dont nous avons clairement souffert. Il aura fallu un regard extérieur, celui de la Cour de Cassation, pour mesurer le déséquilibre entre les faits et la condamnation ».

Alors que la presse nationale avec France Info ou le journal Le Parisien ont accordé une belle place à la décision de justice de la Cour de Cassation concernant l’affaire « Fansolo », le site internet du journal local, La République du Centre, ne livrait à ses lecteurs que deux brèves laconiques (ici et ), préférant réserver la « Une » à un reportage sur des passionnés de cueillette de champignons.

Le maire d’Orléans serait-il trop habitué à la conciliante voire complaisante presse locale ? Toujours est-il que vendredi, l’accès à la salle de presse où M. Serge Grouard devait s’exprimer sur la décision de la Cour de Cassation, a été refusé au journaliste Mourad Guichard. La Direction de Libération a immédiatement envoyé un courrier réprobateur au premier magistrat de la ville.

Drôle d’ambiance…

Partagez !
  • Print
  • Digg
  • del.icio.us
  • Facebook
  • Yahoo! Buzz
  • Twitter
  • Google Bookmarks
  • Blogosphere
  • email
  • Identi.ca
  • LinkedIn
  • Live
  • PDF
  • RSS
  • Tumblr
  • Wikio FR

1 Commentaire(s) pour cet article

  1. Laurent Quillerié propose l'information / le commentaire suivant :

    Hé bah… ça nous rappelle des choses au “Berry Ripou” ! Comme on n’a pas réussi encore à nous” exiler” malgré pressions, procès et procédures, je retiendrais surtout de cet article “l’incroyable force provinciale d’ostracisme” qui s’est mise à l’oeuvre contre Fansolo. Car tout de même: L’opposition politique à Grouard, l’opposition associative, les réseaux de gauche tels la LDH, etc, etc… ça existe à Orléans ? Mais peut-être que Fansolo a osé être impertinent à leur égard, autant qu’à celui du Roi d’Orléans ? En tous les cas, “Orléans-Bourges, même combat” avec ces “relents balzaciens” qu’évoque Mourad Guichard ! La plus belle déclaration est bien celle de l’épouse d’Antoine Bardet (Fansolo) : « Je suis d’Orléans, je connais bien le système de réseaux qui tiennent la ville. Ici règne un mélange de connivence et d’inféodation dont nous avons clairement souffert ». Pour vous amuser, remplacer “Orléans” par “Bourges” et vous verrez… ça fonctionne encore mieux !

3 Trackbacks For This Post

  1. La Cour de Cassation donne tort à Serge Grouard dans l’affaire du blog de Fansolo « Les amis de Serge Grouard » - L'actualité d'Orléans... Côté Boulevard ! Says:

    […] A Orléans : L’article de Pascal Martineau : http://www.dazibao-orleans.net/article-faux-blog-la-victoire-de-fansolo-86025905.html L’article de Polyb sur les amis de fansolo : http://www.lesamisdefansolo.com/2011/10/serge-grouard-condamn%C3%A9-par-la-cour-de-cassation.html L’article de Polyb sur son blog : http://polyborus.over-blog.com/article-ami-tu-avais-surement-tort-d-etre-autiste-85373161.html L’article de BCT http://polikarpov.over-blog.com/article-et-que-vive-fansolo-86036583.html L’article de JPM http://lechatdorleans.wordpress.com/2011/10/07/bonne-nuit-antoine/ L’article de CLT : http://placedeletape.wordpress.com/2011/10/07/une-grande-victoire-de-la-justice-larret-grouard-contre-fansolo-c-cass-6-octobre-2011/ L’article d’Open : http://openlasource.wordpress.com/2011/10/06/si-meme-la-justice-reviens/ La chronique (presque) ovale : http://www.chroniques-ovales.com/article-la-justice-est-finalement-passee-86068034.html Le badge de moonblogueur http://monstjeandebraye.over-blog.com/article-fansolo-la-force-de-l-humour-a-vaincu-86078406.html L’article de Circé : http://circe45.over-blog.com/article-fansolo-journee-de-fete-et-de-renaissance-a-orleans-86077592.html La revue de blogs de CentrOscope http://www.centroscope.org/?p=1426 […]

  2. Fau pas des’bilhar l’un… « Rapieta Says:

    […] La seguida (>fr) dins lu liam […]

  3. Le Maire d’Orléans mis en examen pour diffamation | centrOscope Says:

    […] une conférence de presse donnée par le maire d’Orléans qui devait commenter la perte du procès en Cour de Cassation contre le blogueur Fansolo. Devant cette atteinte manifeste à la liberté de la presse et à la liberté d’informer, […]

Proposer une information additionnelle ou laisser un commentaire éclairé à cet article.



Advertise Here

Galerie centrOscope

Visionner toutes les photos

Liens amis